Calculer son empreinte écologique

La première étape essentielle est bien sûr de calculer son empreinte écologique. Il existe plusieurs calculateurs (les liens sont disponibles plus bas), mais ma préférence va à celui de WWF Suisse. Il se concentre uniquement sur le bilan carbone mais il est très complet et donne les résultats détaillés de vos réponses, vous permettant de savoir ce qui a le plus d’impact. Vous devrez répondre à plusieurs questions, réparties en plusieurs catégories : l’alimentation, les transports, le logement et sa consommation électrique, les achats de la vie courant et enfin les services publics et le bâtiment.

Les calculateurs sont bien sûr des estimations, le fruit de plusieurs années de recherche, qui permettent de se donner une bonne idée de l’impact de chacune de nos décisions. Les questions sont relativement macroscopique. On ne vous demande pas si vous prenez des bains ou des douches par exemple. En effet, même si de petits changements ne sont jamais à négligés, le plus gros de notre consommation vient de notre mode de vie.

Le carbone, plus gros impact sur notre empreinte écologique

Le calculateur WWF se base uniquement sur le carbone pour vous permettre de faire votre bilan, mais comme dit précédemment, c’est à ce jour la plus grande préoccupation car elle impacte toutes les autres ressources et son impact est bien plus étendu sur le temps. Pour tous les articles qui suivent, je me baserai sur les estimations de WWF mais pour avoir essayé les autres, les résultats sont relativement cohérents entre eux.

Un seuil qui diminue d’année en année

Selon WWF, nous pouvons tous émettre environ 6.8 tonnes de CO2 par an afin de ne pas dépasser le seuil d’absorption de la planète. Aujourd’hui nous émettons donc environ 10 tonnes de CO2 par habitant en France. A noter que ce chiffre limite de 6.8 diminue chaque année, car il y a plus de personnes sur Terre chaque année (la même valeur est donc répartie entre plus d’individus) et que la capacité d’absorption de la terre elle aussi diminue, du fait la déforestation et de l’acidification des océans.

Calculer son empreinte écologique c’est un premier pas essentiel ! Vous vous situerez sans doute entre 2,5 et 4 planètes, selon si vous êtes un amateur de grands voyages ou pas ! Pour ma part j’atteins le chiffre catastrophique de 3.41 planètes ! Comment faire donc pour diminuer cette valeur et apporté sa pierre à l’édifice du changement, c’est l’objectif de ce blog !

Avec WWF : ici
Avec Global Footprint Network : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *