Mon exemple : savoir par où commencer

Je m’étais toujours considéré comme quelqu’un de sensible à l’environnement. J’ai toujours mangé bio, jamais jeté de papiers par terre, pris des douches à la place de bains, éteint les lumières en sortant de chez moi… J’ai donc fait ce qu’on nous dit qu’il faut faire pour apporter ma contribution. Je me doutais bien sûr que prendre l’avion ou manger des steaks hachés nuisaient un peu à mon bilan, mais je n’avais jamais pris conscience du poids de chacune de mes actions.

Un bilan carbone désastreux

Et pourtant…Le résultat du bilan carbone avec le simulateur de WWF est sans appel : 3.41 planètes consommées par an. En d’autres termes, si tout le monde vivait comme moi, il faudrait plus de 3 planètes pour satisfaire les besoins en ressources renouvelables des hommes. Le pire c’est qu’avec le tapage médiatique autour du réchauffement climatique et la COP21 j’avais fini par réduire ma consommation de viande à 4 ou 5 fois par semaine et j’avais un installé un lombricomposteur chez moi !

Continuer la lecture de « Mon exemple : savoir par où commencer »

Calculer son empreinte écologique

La première étape essentielle est bien sûr de calculer son empreinte écologique. Il existe plusieurs calculateurs (les liens sont disponibles plus bas), mais ma préférence va à celui de WWF Suisse. Il se concentre uniquement sur le bilan carbone mais il est très complet et donne les résultats détaillés de vos réponses, vous permettant de savoir ce qui a le plus d’impact. Vous devrez répondre à plusieurs questions, réparties en plusieurs catégories : l’alimentation, les transports, le logement et sa consommation électrique, les achats de la vie courant et enfin les services publics et le bâtiment.

Continuer la lecture de « Calculer son empreinte écologique »

Qu’est-ce que l’empreinte écologique ?

Chaque année on parle de la date à laquelle l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de générer en une année. Cette date, aussi appelé « l’overshoot Day », nous donne une indication sur la quantité de ressources naturelles et de services écologiques que l’humanité consomme en une année. En clair, à partir de cette date, nous puisons dans les réserves de la planète. Elle n’a donc pas le temps de se régénérer complètement. Depuis 1970, l’humanité consomme plus d’une planète. Pire, en moins de 50 ans la date s’est déplacée de fin Décembre à début août. On appelle cela l’empreinte écologique humaine.

Continuer la lecture de « Qu’est-ce que l’empreinte écologique ? »